Le Forum du Tango Argentin à Bordeaux
Bienvenue !

Vous devez être connecté pour accéder à l'ensemble des rubriques.
--> Cliquez sur CONNEXION pour vous connecter.

Si vous n'avez pas encore de compte:
--> Cliquez sur S'ENREGISTRER et suivez les étapes.
--> Validez votre inscription à partir du mail automatique qui vous sera envoyé !

En cas de difficulté: contact@tango-argentin-bordeaux.com

Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Gregory Diaz le Mer 21 Jan - 21:42

Chers amis tangueros,

Je voudrai à travers ce message, vous demander votre sentiment, mais surtout vos idées et propositions.

Voici maintenant plusieurs années que je danse sur bordeaux, régulièrement et dans la plupart des milongas. Ceux qui me reconnaitront savent que j'y ai animé des milongas ; je donne également des cours dès que je suis libre. Mon sentiment après ces années, est que le nombre de danseurs (par danseurs comprenez tanguero, sortant régulièrement en milonga) n'a pas vraiment augmenté dans la région (ou pas assez).

D'un coté il y a plusieurs associations, des ateliers/stages, et des milongas presque tous les jours, ce qui est la preuve d'une certaine dynamique sur Bordeaux. Je sais également qu'il y a un nombre non négligeable de débutants. Cependant, seul un tres faible nombre d'entre eux évoluent jusqu'à la "milonga régulière" (pas simplement la pratique qui suit l'atelier), et lorsque quelqu'un arrive, un autre repart, si bien que l'on reste dans une sorte d'équilibre, difficile à dépasser.

Je ne sais pas si vous partagez cette impression, mais il me semble que le tango bordelais manque un peu de nouvelles personnes. Qui sont les jeunes d'aujourd'hui qui danseront demain ? Car naturellement, cela prends des années...

Alors ma question est la suivante:
Partagez vous cette impression (peut etre un peu pessimiste)?
Et si oui, quelles sont à votre avis, les raisons qui frênent les nouveaux arrivants ou qui les font abandonner apres quelques mois? Quels sont les ingrédients manquants?
Quelles solution imaginez-vous pour faire évoluer le tango bordelais, en quantité et en qualité ?

Abrazos,
Greg
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

comment faire evoluer le tango bordelais?

Message par veb33 le Dim 25 Jan - 13:52

Alors ma question est la suivante:
Partagez vous cette impression (peut etre un peu pessimiste)?
Et si oui, quelles sont à votre avis, les raisons qui frênent les nouveaux arrivants ou qui les font abandonner apres quelques mois? Quels sont les ingrédients manquants?
Quelles solution imaginez-vous pour faire évoluer le tango bordelais, en quantité et en qualité ?



je partage ton point de vue et souhaite faire part de quelques réflexions et déconvenues.
je suis de niveau intermédiaire, j'ai pratiqué en cours, en milongas, .
je passe sur toutes les préoccupations concernant la difficulté de trouver un ou une partenaire qui convienne .
moi, j'aime les cours ,l'ambiance y est sympathique, la milonga c'est un peu Dallas et son univers impitoyable!
j'y vois de trés bons danseurs évoluer entre eux la plupart du temps.Les regarder est un vrai plaisir, mais ne pourraient ils de temps à autre inviter les moins bons ou bonnes? (et là je ne parle même pas des débutants!)
et alors, et c'est là que je voulais en venir, quand un meilleur danseur ou danseuse que vous,vous invite aie aie aie!
Quelque fois, ça va, je m'adapte à peu prés, mais il me faut bien les trois morceaux.
D'autres fois, j'ai l'impression de repasser mes examens de fin d'études, je me mets la pression , j'ai trés peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur, résultat je me crispe, j'ai le coeur qui s'affole, il m'est même arrivé de finir en tremblant comme une feuille! ( imaginez dans ces conditions la fluidité des mouvements! )
inutile de préciser qu'aprés une telle Bérézina on ne me réinvite pas, mon narcissisme prend du plomb dans l'aile, et j'ai du mal à revenir dans "l'arène"!
Voilà sans doute une des raisons du découragement de certains.
le tango est un art difficile du point de vue technique soit, mais surtout je crois dans la capacité de connexion à son partenaire.
Cette capacité il me semble qu'on la développe en dansant avec toute sorte de partenaires.Quand on est encore au stade de l'apprentissage, on manque de confiance en soi,on aime son partenire habituel dont on connait le style, pour progresser il faut aller vers l'inconnu, l'inhabituel, le surprenant.
La responsabilité revient alors aux bons danseurs d'offrir aux nouveaux arrivants la possibilité d'expérimenter avec eux un tango plus affermi.
Des mots comme empathie, chaleur, sympathie, indulgence propres à rassurer le débutant ou l'intermédiaire émotif, pourraient je pense apporter beaucoup au tango bordelais, et le faire évoluer dans le sens que tu souhaites.
amicalement tango
VEB
avatar
veb33
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Féminin Nombre de messages : 13
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par El Grizzly le Lun 26 Jan - 23:12

cher veb,
tu as surement raison en partie dans tes réflexions mais j'ai l'impression, pour fréquenter d'autres milongas dans d'autres villes et pays, que ces propos pourraient se retrouver facilement ailleurs. Il n'y pas de spécificité bordelaise je pense. C'est le tango en général qui est un univers redoutable, voire cruel et plein de désillusion certaines fois pour les plus faibles ou les débutants. Mais c'est aussi dans l'adversité que l'on apprend et que l'on progresse et qu'on se libère. Et malgré tout, un vrai bon danseur ne traitera jamais un débutant avec mépris mais toujours plutôt avec indulgence en souvenir de ses propres débuts laborieux.
Pour finir, je pense que tes remarques vont cependant dans le sens de la fameuse Charte (citée dans un autre sujet), qui a entres autres finalités de faire du tango un espace de convivialité, de partage et d'échanges plutot que de frime et de performance. Essayer de trouver un juste équilibre nécessaire entre les deux serait pas mal.
avatar
El Grizzly
4-Barridas (Sacale viruta al piso!)

Féminin Nombre de messages : 33
Age : 7
Localisation : Bordeaux
Réputation : 1
Date d'inscription : 21/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par moitoilui le Lun 9 Fév - 23:51

q


Dernière édition par moitoilui le Jeu 5 Nov - 22:35, édité 1 fois

moitoilui
5-Giros (el trompo!)

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : bordeaux
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Gregory Diaz le Mar 10 Mar - 21:44

veb33 a écrit:je suis de niveau intermédiaire, j'ai pratiqué en cours, en milongas, .
je passe sur toutes les préoccupations concernant la difficulté de trouver un ou une partenaire qui convienne .
moi, j'aime les cours ,l'ambiance y est sympathique, la milonga c'est un peu Dallas et son univers impitoyable!
j'y vois de trés bons danseurs évoluer entre eux la plupart du temps.Les regarder est un vrai plaisir, mais ne pourraient ils de temps à autre inviter les moins bons ou bonnes? (et là je ne parle même pas des débutants!)
et alors, et c'est là que je voulais en venir, quand un meilleur danseur ou danseuse que vous,vous invite aie aie aie!
Quelque fois, ça va, je m'adapte à peu prés, mais il me faut bien les trois morceaux.
D'autres fois, j'ai l'impression de repasser mes examens de fin d'études, je me mets la pression , j'ai trés peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur, résultat je me crispe, j'ai le coeur qui s'affole, il m'est même arrivé de finir en tremblant comme une feuille! ( imaginez dans ces conditions la fluidité des mouvements! )
inutile de préciser qu'aprés une telle Bérézina on ne me réinvite pas, mon narcissisme prend du plomb dans l'aile, et j'ai du mal à revenir dans "l'arène"!
Voilà sans doute une des raisons du découragement de certains.


Merci VEB.
J'ai plaisir à le relire ce témoignage tellement vrai, il me fait un peu sourire... L'assurance! ce n'est pas toujours si simple... mais en général, le doute est la 1ere étape pour progresser.
Pour te rassurer, dis toi également que tu n'es pas sencée réussir tous les pas, dans la mesure ou il est rare que le partenaire les guide parfaitement. C'est une danse à 2 avant tout...

Pour ce qui est du coeur qui s'affole et des tremblements, toutes mes félicitations, tu m'a l'air 'bien touchée'! j'ai envi de dire que c'est plutot bon signe ça. Je ne sais plus quel maestro disait dans Café de los Maestros: "Si cuando escuchan un tango bien tocado, no sienten un estremecimiento en el pecho, dediquense à otra cosa." Traduisez "si lorsque vous écoutez un tango bien joué, vous ne sentez pas un frémissement dans la poitrine, consacrez vous à autre chose." Reste plus qu'à canaliser tout ça Wink
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Invité le Sam 23 Mai - 13:51

Carlos DiSarli a écrit:Et si oui, quelles sont à votre avis, les raisons qui frênent les nouveaux arrivants ou qui les font abandonner apres quelques mois? Quels sont les ingrédients manquants?
Ce problème ne me semble pas spécifique à Bordeaux, ce syndrôme est largement partagé par d'autres associations et je crois que les explications (de base, il y en a d'autres bien sur) sont relativement simples :

- la première s'appelle AMBIANCE, il est nécessaire de savoir que l'ambiance doit être assurée par 2 ou 3 couples qui doivent ACCUEILLIR TOUS les arrivants sans distinction, quand on arrive dans une milonga ou on est pas connu et que personne ne vous dit bonjour et bien c'est galère pour la suite, chacun dans sont coin c'est pas terrible comme impression de départ. Dans ce cas, on vient, on voit et on ne revient pas.

- la deuxième s'appelle CHOIX, il faut (à mon point de vue) faire un choix sur un style général, ce sera soit Tango fermé (style milongueros dit traditionnel) ou soit ouvert (style "nuevo" dit moderne) les 2 ne vont malheureusement pas de pair, dans toutes les milongas mixtes, je n'y ai vue que des groupes bien différenciés qui s'opposent parfois sur la piste, il suffisait d'aller voir au "Chantier" à Paris pour s'en rendre compte, peut être que cela à changer maintenant, je n'y suis plus retourné depuis 3 ans. D'ailleurs nos grands cousins d'amérique du Sud ne s'y sont pas trompés, il est rare à Buenos Aires d'y voir une confusion de genre. (là, je sens que le terrain n'est pas très stable et que je vais me faire lyncher !!)

C'est vrai, que pour faire venir les Jeunes au Tango Argentin, on pense qu'il faut "faire jeune" avec des tangos électro ou Gotan, cela les faits effectivement venir, mais cela oblige a faire du mixte générateur de confusion et surtout de frustration avec fuite à la clé de ceux qui ne s'y retrouvent pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

afffirmations ...

Message par moitoilui le Lun 1 Juin - 16:43

z


Dernière édition par moitoilui le Jeu 5 Nov - 22:37, édité 1 fois

moitoilui
5-Giros (el trompo!)

Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : bordeaux
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Invité le Lun 1 Juin - 17:52

moitoilui a écrit:l'ambiance ne dépend pas d'etre accueilli par des couples mais d'etre bien acceuilli... donc elle dépend surtout de celui qui accueille mais aussi de l'ambiance entre les danseurs...
Merci de ta réponse, il est bien évident que le fait d'être accueilli n'est pas suffisant si cela doit être mal fait, l'ambiance entre danseurs est très souvent le fait de l'ambiance générée à priori par un ou plusieurs couples d'accueillants qui s'y obligent et qui donnent le tonalité générale d'une soirée.
Il ne faut pas grand chose pour se sentir accepter et encore moins pour se sentir "étranger".


moitoilui a écrit:quant au choix... je ne vois pas vraiment de choix à faire
bien moi, je pense qu'il y a un choix à faire malgré tout sans être un "puriste", comme en gastronomie on ne peut pas tout mélanger, sinon on ne s'y retrouve plus et le mélange devient vite insipide.

J'ai vue encore hier soir lors d'une milonga ( en Bretagne), l'ambiance sapée par un DJ "moderne" qui se permet de placer une longue suite de Narco Tango et autres en plein milieu de soirée, une demi heure de tango électro entre Tanturi et Pugliese, perso je n'aime pas du tout et pas mal de danseurs ont été gênés par cette brutale irruption.

Et là, effectivement on voit sur la piste n'importe quoi et beaucoup de danseurs (ses) qui bougent sur n'importe quel rythme et des filles secouées qui déroulent à l'envie des séquences automatiques apprisent par coeur, pour moi, le Tango Argentin ce n'est surtout pas cela.

Je comprends très bien que chacun doit s'y retrouver, mais je pense qu'il y a un temps pour chaque chose et surtout pas faire un mélange de genre pour faire plaisir à certains. Parfois quand j'accompagne des amis à des soirées Salsa ou Rock, je ne vois jamais de mélange de genre, les danseurs viennent pour danser la Salsa ou le Rock et pas autres choses.

Bon, c'est vrai le sujet devient vite polémique en fonction des tempéraments de chacun et surtout du degré d'addiction au tango.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

melange de genre ou pas!

Message par veb33 le Mar 7 Juil - 18:02

bonjour à tous,

en lisant tous vos posts j'ai bien envie d'ajouter mon petit grain de sel.

moi, j'aimerais trouver plus souvent une "variété" musicale autour de la musique des milongas.
J'aime les tangos classiques ,on dira, et j'aime aussi l'electro.
Pour moi, ce mélange de genre n'est pas antinomique, à partir du moment où le rythme convient à la danse, (il faut admettre que certains morceaux ne conviennent pas pour danser,ou sont plus difficiles dans les fractures ou changement de rythme).
cela permet des émotions différentes,cela évite d'avoir le sentiment d'écouter toujours le même morceau.
Je n'y connais rien, je dois admettre en matière de programmation musicale d'une milonga, mais j'aimerais des DJ plus téméraires, du moins sur BDx, qui s'appuient sur la musicalité d'un morceau, même si cela est un peu neuf ou non conventionnel, ou qui n'hésitent pas à passer des gros standards, dont je ne me lasse pas.
Bien souvent, malheureusement à mon gout,j'entends des choses qui s'enchainent sur le même rythme,on a l'impression de danser toujours la même partition et l'ennui n'est pas loin, car d'émotion ,il n'y en a plus.
MUSICALITE, c'est un des thèmes d'un prochain stage, tous les styles sont bons, non ,pour cela.
Et pour finir,le tango reste le tango, la querelle "des anciens et des modernes" c 'est un grand classique,la vie c'est le mouvement, et l'évolution.On ne renie pas le passé on s'en nourrit.
moi j'aime les morceaux qui me font tortiller sur ma chaise, en quête du danseur qui
viendra m'inviter , morceaux classiques et électro, et je peux même ds ces cas là ,quand l'envie est trop forte, aller inviter un danseur même si cela, parait il, ne se fait pas!

amitiés à tous
Veb
avatar
veb33
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Féminin Nombre de messages : 13
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Judith le Dim 12 Juil - 11:55

veb33 a écrit:(...) moi j'aime les morceaux qui me font tortiller sur ma chaise (...)amitiés à tous
Veb

Encore sur ta chaise ??? Décidément c'est une obsession chez toi... Razz
avatar
Judith
7-Ganchos

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par tangodp le Lun 13 Juil - 11:48

Attention il n’y a peut être pas de chaise à la colonne des Girondins Question

tangodp
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 117
Localisation : Bordeaux
Réputation : 28
Date d'inscription : 20/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nous sommes là !

Message par Ben le Lun 13 Juil - 21:48

Bonjour à tous,

En tant que jeune danseur débutant sur Bordeaux (cela fait seulement 4 mois que j'ai découvert l'univers du tango, et le coup de foudre fut immédiat...), je n'ai qu'une envie : danser intensivement. Et je ne suis pas le seul ! Nous sommes bien là ! Et on nous a vite fait comprendre que si nous voulions progresser, il nous fallait fréquenter assidûment les milongas (incroyablement nombreuses sur Bordeaux, agréable surprise !) et inviter le plus de tangueros/tangueras différentes possibles.

A ce jour, quelques uns d'entre nous se sont rendus à quelques milongas différentes : Mérignac, jardin public, Pierre et Caroline ce week-end... Et le ressenti général est très bon : très bonne ambiance, à la fois décontractée et appliquée, portée par des gens motivés et majoritairement très ouverts. Bref, à notre très modeste niveau, nous n'avons vraiment pas trouvé grand chose à redire, et la motivation est bien là. Bon, il nous reste encore pas mal d'appréhension, et sommes encore plutôt timides et impressionés pour, pour les jeunes hommes, vous inviter à danser mesdames expérimentées (et majoritairement plus âgées), ou pour accepter de danser avec vous, messieurs (même remarque).

Cela n'est à mon avis que question d'habitude et d'ouverture qui, je pense, viendront avec le temps. Cependant n'hésitez pas à nous inviter s'il vous plaît ! On ne vous procurera certainement pas le plaisir et les émotions de danseurs expérimentés, mais je vous promets que nous y mettront tout le coeur possible. Et cela vaut aussi pour vous, mesdames (j'ai cru comprendre en parcourant le forum qu'un débat faisait rage sur la bienséance de cette pratique, cela nous ferait pourtant plaisir et permettrait de lever nos appréhensions pour ensuite vous inviter sans hésiter !).

Quant à la musique, si je peux me permettre d'ajouter mon grain de sel novice dans ce sujet apparemment sensible, c'est vrai que pour l'instant nous n'y connaissons pas grand chose et sommes incapable de faire la différence entre un compositeur classique ou un autre en milonga. Il est vrai aussi que des tandas de valses ou de milongas un peu longues, pour peu qu'elles s'enchaînent, ont tendance à nous décourager et à nous laisser frustrés sur nos chaises. Mais encore une fois, nous ne demandons qu'à apprendre ! Alors même si nous ne serons capables que de faire de la marche des plus simples sur ces rythmes encore étrangers et non apprivoisés, invitez-nous ! Personnellement je préfère danser très simplement, plutôt que de ne pas bouger. Mais encore une fois j'ai cru comprendre que cela faisait débat... Peut-être qu'un tango magnifiquement bien dansé vaut mieux que cent tangos médiocres, mais peut-être aussi que ce sont ces cent tangos médiocres qui mènent à celui tant attendu...

Et pour finir sur la musique, en tant qu'aficionado de la musique électro en général, je trouve son association au tango excellente et parfois (mais pas toujours je l'accorde) parfaite pour danser. Question d'habitude de rythme... Mais je pense qu'une petite tanda d'électro soft, trois morceaux pas plus, voire un seul inséré à la fin d'une tanda, peut être agréable pour tout le monde (Borges y Paraguay du Bajofondo Tango Club par exemple, une merveille à danser). J'en ai déjà entendu lors d'une milonga récemment, deux petits morceaux insérés, et cela a été un bonheur immense ! Dommage qu'il ne soit pas partagé par tout le monde, la majorité des danseurs plus âgés s'étant alors immédiatement assis, avec une réflexion plutôt amusante entendue au passage : "Ouh la ! Mais c'est pour les pros ça !". Au contraire, la rythmique est très riche, et permet selon moi de danser avec grande liberté, que ce soit de façon classique ou très moderne. Enfin, dites-moi ce que vous en pensez.

A bientôt dans les milongas bordelaises.

Ben
avatar
Ben
9-Colgadas

Masculin Nombre de messages : 73
Age : 30
Localisation : Bordeaux
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Judith le Mar 14 Juil - 14:26

Beau texte, je partage cet avis...
Maintenant que vous êtes là, levez vous et faites vous connaître Very Happy
avatar
Judith
7-Ganchos

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Réputation : 1
Date d'inscription : 12/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par tangodp le Mar 14 Juil - 19:02

On peut commencer demain à la milonga sentimental ! bounce

tangodp
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 117
Localisation : Bordeaux
Réputation : 28
Date d'inscription : 20/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par evita16 le Jeu 7 Jan - 17:27

Je viens de trouver sur internet un article fort interressant sur le site de Tango Bordeaux sur la manière de se comporter en bal :
http://www.tangobordeaux.info/IMG/pdf/No4_ETHIQUE_ET_ESTHETIQUE_DU_BAL.pdf

Surtout à la page 4 ou il est question de l'homme qui ne doit pas abuser de sa partenaire et la séquestrer sur plusieurs tandas . Il n'y a pas longtemps j'ai vu un prof de tango séquestrer une danseuse pendant deux heures d'affillée, ignorant complètement les autres danseuses, qui d'ailleurs certaines sont ou étaient de ses élèves !
Ca un prof Pfff !
D'ailleurs il y a la définition du bon danseur

evita16
6-Voleos

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 58
Localisation : Angouleme
Réputation : 5
Date d'inscription : 14/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour faire évoluer le tango à Bordeaux, en qualité " intérieure":

Message par MONTAUD Yves le Mer 3 Fév - 17:05

Pour faire évoluer le tango en qualité à Bordeaux et ailleurs, il s'agît d'explorer et de travailler l'autre orientation du tango, puis je dire , ésotérique, le premier tango racine, celui que l'être humain a toujours dansé, en martelant la terre de leurs pieds. Plus tard, l'EXPRESSION est montée jusqu'aux hanches pour atteindre enfin la poitrine, le coeur et accéder à l'étreinte. La dance enlacée est une des clels de la renommée universelle du tango: la géniale invention des voyous de Buenos Aires.
La bourgeoisie (parisienne - argentine), lui a donné ses cartes de noblesse, en la codifiant et s'intéressant , principalement à la partie inférieure du corps" el cuerpo expressivo", les jambes et les pieds , celle que les femmes et les hommes extravertis apprécient beaucoup pour la réalisation des circonvolutions multiples et variées.
Mais, elle en a oublié, ou plutôt, elle a pris de la distance avec la partie supérieure de corps " el cuerpo dramatico", la poitrine, le coeur, le souffle, autrement dit l'abrazo, qui est devenu de " fermé" à " ouvert" constamment et pour cause: il faut faire des figures!!!
Le tango milonguero est une marche que l'on déroule, en petites circulaires à droite ( ocho cortado),en petit tour à gauche,mais surtout entrecoupée de pauses, et agrémentée de postures spiralées des torses en abrazo total ou à 45 °.

Dans les milongas traditionnelles de Buenos Aires, il n'y a pas de gancho, boléo, saccada, non pas parce qu'il n'y a pas de place pour les réaliser, mais parce que le tango milonguero de bal est une succession de cercles concentriques alternatifs en cocon autour de l'homme et la femme et ponctué d'arrêts sur " image et sensations du couple".
Dans cette configuration, les mouvements et figures introduits par les jambes et les pieds sont réduits à leur plus simple expression permise par la concentration exigée par la permanence de l'abrazo.

Autrement dit, les tangueras et tangueros des milongas traditionnelles de Buenos Aires, éprouvent, sentent, leur tango par l'abrazo:
corps, coeur, souffle et esprit;
pendant que les danseurs européens, s'échignent à réaliser, avec l'autre partie du corps: bassin, jambes et pieds, un tango de figures " spectaculaires" avec le plus d'harmonie possible.
Le tango milonguero est le plus adapté à la salle de bal quand il y a du monde, il permet d'évoluer " petit " et occupe, par le couple enlacé, un faible volume au mètre carré mais il est "grand et fort " en intensité émotionnelle.
Le tango evolucionado est plus adapté au narcissisme extériorisé des danseurs les plus impétueux.
Les caractéristiques du tango milonguero: le cheminement ( caminito) en circulaires à droite , à gauche; la lenteur, les pauses, l'arrêt, et les pressions de l'abrazo, en effraient plus d'un et plus d'une; fourvoyé dans la répétition des enchaînements des figures.
signé: tanguero de milonga tradicional primero después, tango évolucionado européen en pequeno racion. Yves MONTAUD

MONTAUD Yves
7-Ganchos

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 66
Localisation : VILLEGOUGE 33141
Réputation : -3
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pour faire évoluer le tango à Bordeaux, en qualité " intérieure":

Message par MONTAUD Yves le Mer 3 Fév - 17:15

non, ce n'est pas pour répondre,mais rectifier l'orthographe:" danse" au lieu de dance enlacée

MONTAUD Yves
7-Ganchos

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 66
Localisation : VILLEGOUGE 33141
Réputation : -3
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par tangodp le Mer 3 Fév - 17:47

Pointilleux Yves !

« La dance enlacée est une des clels » : est une des clefs , j’imagine

tangodp
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 117
Localisation : Bordeaux
Réputation : 28
Date d'inscription : 20/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Gregory Diaz le Jeu 4 Fév - 0:11

A Yves,

Une idée interessante que d'orienter le débat sur la qualité pour faire évoluer le tango dans la région.

C'est une idée que je partage bien sur, mais attention aux raccourcis qui peuvent etre faits notament lorsque l'on vante les qualités d'un style en particulier, le placant au rang supérieur par rapport aux autres.

Il existe plusieurs styles (pas que le milonguéro) tout à fait adaptés au bal, apparus et pratiqués à Buenos Aires et basés sur la lenteur les pauses les arrêts ect...

Tu compares tango en Europe et tango en Argentine, est-ce que tu veux dire "tango argentin dansé en europe" ou tango (tout court) que l'on apprends généralement dans les écoles "toutes danses", ce que j'ai cru voir chez Pascal Sevran ou bien dans des compétitions à la télé? Parce qu'n europe, il existe également des milongas dans lesquelles les danseurs "éprouvent, sentent, leur tango par l'abrazo". Ouf ! il reste de l'espoir
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à GREG sur la qualité intérieure ,ésotérique du tango milonguero

Message par MONTAUD Yves le Lun 8 Fév - 0:56

je veux dire que le tango dansé à Buenos Aires : plus précisément dans les milongas traditionnelles ex: Grisel, la Léonesa, etc...est un tango simple, rustique, puissant sur des rythmes à temps forts type Juan d' Arienzo, un couple de danseur/se qui évolue en abrazo serrado ou media serrado, en ocho cortado , en tour à gauche , mais en faisant tourner l'arc brachial et torse de la femme en orbite circulaire à vitesse lente et arrêt net, quant à la partie inférieure du corps, pas de boléo, pas de sacada......que de petites circonvolutions au niveau des jambes et des pieds....l'homme et la femme sont bien trop concentrés à savourer l'étreinte des torses ventousés et de leur évolution en mouvement ascendant hélicoidal.... et puis la progression du couple par une succession de tours à droite, tour à gauche, seule possibilité d'avancer dans le compartiment qui nous est imparti, - en général placé sur la 1 ière et 2 ième ligne de danse - et que l'homme doit préserver, des danseurs qui sont à côté gauche , le côté droit n'étant pas visible mais surveillé par le danseur placé à côté droit ou derrière.... un peu technique tout celà ?
Oui,en effet, et ce qui est dommage c'est que le tango enseigné en France s'échigne à l'apprentissage des figures en négligeant souvent l'abrazo et l'apprentissage de la seule manière d'avancer sur la piste de la milonga parmi la densité des danseurs:
une succession de tours à droite et à gauche, truffés d'arrêt, de reprise.
Un danseur européen qui ne maitrise pas les techniques de progression en circulaire à droite et à gauche ne peut pas danser sur les pistes des milongas de Buenos Aires où peut être à 2 heures du matin quand il y a de l'espace.
D'ailleurs , la plupart des danseurs européens habitués à progresser droit sur 1,80 à 2,50 mètres de longueur sont très vite obligés d'effectuer des arrêts , d'apprendre à tourner , si ils veulent prendre quelque plaisir à danser, où si ils veulent éviter d'être congédié par leur cavalière argentine portene, exigente , de ce tango sobre, ferme, suave et fort en même temps.
Hasta pronto yves montaud

MONTAUD Yves
7-Ganchos

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 66
Localisation : VILLEGOUGE 33141
Réputation : -3
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Gregory Diaz le Lun 8 Fév - 23:23

Alors la, j'avoue etre complètement perdu en ce qui concerne l'arc brachial en orbite 300°/min avec arret net gauche droite sur la ligne helicoidale...

Le cha retourne à ses cours de mécanique astronomique, et te rejoins parfaitement sur l'importance de l'abrazo, car c'est la base.
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

tango eugenique ?:

Message par azur boreal le Mar 3 Avr - 11:01

bonjour



certains organisent des milongas avec une categorie ciblée : les jeunes ! c 'est une idée louable et pertinente mais lorque seuls les jeunes sont seuls invités , avec une musique ciblée, un tango dit nuevo promu, alors c 'est une position de principe que je combats dans la vie et dans la milonga . en outre , la jeunesse n 'est qu'un furtif moment de la vie ! je deteste ces milongas ciblées , ceux et celles qui ne dansent qu'entrent eux comme un club dont la majorité reste exclu .le tango est populaire , diversifié, mais qui n 'exclut pas .

azur boreal
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Masculin Nombre de messages : 11
Age : 47
Localisation : bordeaux centre
Réputation : -1
Date d'inscription : 03/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Gregory Diaz le Mar 3 Avr - 16:40

Comme nous avons une population plus jeune que la moyenne, je me demande si tu penses à El Recodo? Si ce n'est pas le cas, il est préférable de ne pas citer publiquement l'organisation sur ce forum, mais si la réponse est oui, tu peux le dire.

Peronellement je ne connais aucune organisation de tango à bordeaux et alentours qui n'invite à leur milonga qu'une population donnée de personnes en fonction de l'age ou d'un quelconque autre critère. les seuls cas à ma connaissance, sont :
- les rares milongas organisées uniquement pour des élèves et dans le cadre d'un stage ou fête de fin d'année
- Les restrictions vestimentaires
- Les éventuelles soirées privées
Mais j'ai encore jamais vu personne se voir refuser l'entrée à cause de son age, où que ce soit.
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par azur boreal le Mar 3 Avr - 17:05

il ne s'agit pas d'un ticket d'entrée ou d'une clause mais d'un état d'esprit pernicieux d 'un club ou certains ou certaines d'une classe d'age identique ne dansent qu'entre eux , je te parle d'un ressenti , d'une perception , mais si cet etat d'esprit existe je le combat car le tango est melange :des vieux , des jeunes , des debutants , des soi disants confirmes , des beaux , des moins beaux , je danse avec un etre humain pas un statut ou une qualité physique.

azur boreal
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Masculin Nombre de messages : 11
Age : 47
Localisation : bordeaux centre
Réputation : -1
Date d'inscription : 03/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Gregory Diaz le Mar 3 Avr - 18:15

Je constate aussi que les gens d'une classe d'age similaire ont tendance à danser davantage ensemble, de même que ceux d'un meme niveau ou autre ; quoi de plus logique et naturel ? Par contre, ce n'est pas systématique et il est difficile de reprocher au tango de ne pas mélanger les ages comme les classes sociales. C'est quand meme un rare endroit où une vieille qui danse avec un jeune n'est pas "mal vue" ; où un vieux peut faire danser une minette de 19 ans, sans polémique et elle sera peut etre meme contente d'avoir danser avec lui car il a des années de tango dans les pattes.

Quand j'ai commencé le tango à barcelone, puis très vite à bordeaux (il y a bientot 10ans), mes partenaires étaient principalement: mes tantes qui ont au moins 10 ans de plus que moi, et les milonguéras qui étaient la. Mais des jeunes de 20 ans il n'y en avait pas beaucoup, voire pas du tout! Celles avec qui je dansais avaient entre 20 et 40ans de plus que moi. Bref, l'age de ma mère ou de ma grand mere ! Malgrès tout j'ai appris comme ça et c'est aussi grace à elles, mais (parlons franchement) je compte pas les fois où je me suis demandé ce que je foutais là entouré de vieux...

Aujourd'hui tout ça à déjà changé un peu et il y a tous les ages, ce qui permet aux plus jeunes de trouver les gens avec qui ils ont plus d'affinités. En créant El Recodo, mon objectif est de dynamiser bordeaux et pour ça, il faut bien former les nouvelles générations car ça prend du temps d'apprendre! Nous avons aussi beacoup de personnes plus agées (et pas moins 'jeunes') qui suivent nos ateliers et nos milongas (en fait la moyenne d'age est autour de 30 ans je crois), et le mélange fonctionne très bien, car la jeunesse, c'est dans la tête. En tout cas la porte est ouverte à tous et c'est très bien ainsi.

Un dernier mot sur la "musique ciblée dite tango nuevo", je fais un tout autre constat que toi et c'est assez surprenant en fait: Nous qui avons probabelemtn une des moyennes d'ages les plus faible, ne passons jamais de tango electro dans nos milongas (je crois qu'on en a jamais mis, ou alors c'est vraiement très exceptionnel) et on passe 90% de vrais classiques au moins (1930, 1940...)! Tandis que dans la plupart des autres lieux, il est d'habitude de passer au moins une tandas electro ou atypique (ce qui est pas mal du tout aussi). Et je suis toujours surpris d'entendre ensuite: "aaah mais vous c'est du tango nuevo" alors qu'on est ceux qui aiment le moins ces morceaux la finalement :-) En vrai, je crois qu'on s'en sert parfois pour les échauffement aux atelier, après ils mangent du rodriguez et du Canaro avec ben hehe
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion autours du Tango sur Bordeaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum