Le Forum du Tango Argentin à Bordeaux
Bienvenue !

Vous devez être connecté pour accéder à l'ensemble des rubriques.
--> Cliquez sur CONNEXION pour vous connecter.

Si vous n'avez pas encore de compte:
--> Cliquez sur S'ENREGISTRER et suivez les étapes.
--> Validez votre inscription à partir du mail automatique qui vous sera envoyé !

En cas de difficulté: contact@tango-argentin-bordeaux.com

Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par Alain776 le Lun 6 Mai - 11:54


L'invitation... au tango






En
tango argentin, plus que dans n’importe quelle autre danse, la question de
l’invitation est au centre des préoccupations, et sans aucun doute, c’est celle
qui fait couler le plus de « salive ». Mais, Homme ou Femme, on ne voit
pas toujours les choses sous le même angle…




Elle :
J’espère que je vais bien danser, aujourd’hui, parce que la dernière fois,
c’était nul, des débutants…, encore des débutants…, et les autres… des brutes, même
pas dans la musique. Quel ennui ! Pourquoi les bons danseurs ne m’ont pas
invitée ? Je suis sûr que c‘est à cause de ma tenue. Je n’aurais jamais dû
mettre un pantalon, les hommes sont si…, enfin, ce sont des hommes…, alors ce
soir… j’ai mis un nouvelle petite jupe rouge, et des collants roses, s’il y a
des bons danseurs dans la salle, je vais leur faire tourner la tête


Lui : Ce soir, j’essaie
une nouvelle milonga, alors j’espère que je vais découvrir des bonnes
danseuses. ça va me changer de
d’habitude, il y en a marre des mêmes têtes !


Elle : Tiens !
mais c’est
Lui,
qu’est-ce qu’il fait là ? Je ne l’ai jamais vu ici. Mince, ça commence
mal. Je parie qu’il va venir m’inviter, la honte, et en plus il se prend pour
un bon danseur, avec son écharpe rouge qui traine par terre. Je vais enlever mes
chaussures, et je vais lui dire que j’arrive juste et que je ne suis pas encore
prête..


Lui : Mais c’est Elle,
je ne l’avais pas reconnue avec son tutu rouge et ses collants roses !
Elle se croit dans Fantasia ? Si Pinocchio et Peter Pan sont dans la salle,
elle a toutes ses chances ! Faut oser sortir dans cette tenue, surtout
quand on ne sait pas danser. Mince ! Elle m’a vu. Je suis bon pour aller lui
dire bonjour, je n’ai pas envie de commencer la soirée avec elle, surtout avec
sa tenue, je ne vais pas me ridiculiser d’entrée dans une nouvelle milonga. Je
vais lui dire… Qu’est-ce que je vais lui dire ? Et puis après tout, c’est
l’homme qui décide, je n’ai pas à donner d’explication sur qui j’invite ou pas…


Elle : Salut,
ça va ? Qu’est-ce que tu fais là ?


Lui : Oui, ça va, et
toi ? Tu es très belle ce soir. ça
te va très bien, le rose, c’est frais, c’est jeune, on dirait que c’est fait
pour toi, tu vas avoir du succès ce soir, à toute à l’heure…


Elle : Merci,
c’est gentil, j’aime bien ton écharpe rouge aussi… Il est parti… Quel
beauf ! Pourquoi il ne m’a pas invitée ? Le salaud, on se connait, et
ça fait plusieurs fois qu’il ne m’invite pas. Pourquoi il ne m’invite
pas ? J’ai enlevé mes chaussures pour rien… Mais oui, je suis bête !
c’est pour ça, il a vu que je n’étais pas encore chaussée… J’ai bien joué le
coup. Comme ça, je me réserve pour les bons danseurs.




Bien
sûr, ce n’est qu’une pure fiction, et tout cela n’arrive jamais dans les vraies
milongas où les gens qui se connaissent ont toujours plaisir à se retrouver et
à partager quelques tangos pour se remémorer les bons moments déjà passés ensembles.
Mais tout de même, pourquoi un homme invite-t-il une danseuse plutôt qu’une
autre ? Pourquoi y a-t-il des danseuses prises d’assaut toute la soirée,
et d’autres qui ont du mal à décoller de leur chaise. Dans une milonga, l’homme
civilisé régresse et retrouve parfois ses instincts primitifs de chasseur. Il balaye
lentement le tour de la piste du regard, et examine plus ou moins discrètement
les danseuses disponibles de bas en haut, puis de haut en bas, avant de se
décider à en inviter une, ou à attendre un peu. Mais, comment son esprit trivial
parvient-il à forger sa décision ? Et sur quels critères ? Les hommes
ont leurs secrets. Vous vous doutez bien qu’il ne m’est pas possible de révéler
ces secrets ici, ouvertement, sur Internet. On ne sait jamais, des tangueras
pourraient lire cet article et découvrir enfin une partie du fonctionnement du
cerveau masculin, faussant ainsi le merveilleux et mystérieux jeu naturel de l’invitation.


A
titre d’exemple, je vais tout de même dévoiler un de ces très nombreux critères
de choix pour illustrer un peu mon propos. Le danseur évalue le niveau de tango
de son éventuelle partenaire d’un simple coup d’œil sur ses….
chaussures !!!


Cela
peut sans doute surprendre certaines danseuses peu expérimentées qui ne voient
pas comment le choix de leurs chaussures pourrait avoir une influence sur leur
tango, mais lisez la suite…



Regardez
ces chaussures :



Alors ?
Ne me dites pas que vous n’avez jamais vu ce genre de chaussures aux pieds
d’une personne, assise sur le bord de la piste, et s’interrogeant sur son peu
de succès. Quel est le point commun à toutes ces chaussures ? D’abord, ce
ne sont pas des chaussures de danse, en conséquence, la propriétaire n’est pas
une danseuse, a fortiori encore moins une danseuse de tango. Et celle du
centre, en tango, ce n’est même pas une chaussure… C’est carrément une arme
avec sa pointe acérée… Deuxièmement, elles sont lourdes, rustiques, et n’ayons
pas peur des mots… Elles sont surtout de très mauvais goût, au moins dans une
milonga… Alors comment pourraient-elles servir la grâce et la finesse du tango?
Impossible ! Ce sont les chaussures d’une personne qui a pris trois cours
de tango et qui arrive dans sa première milonga pour regarder, en espérant
secrètement qu’on va l’inviter. En règle générale, un danseur de tango
n’invitera jamais quelqu’un qui porte de telles chaussures, JAMAIS ! Et
comme toute règle à son exception, il le fera éventuellement, s’il est fatigué,
qu’il n’arrive plus à mettre un pied devant l’autre, qu’il n’a pas eu le temps
de se changer, ni de se brosser les dents, alors, pour danser un peu, sans
risquer de se griller auprès des bonnes danseuses, et en ayant l’impression de
faire une bonne action… Pourquoi pas, une fois… Pour mesurer le chemin parcouru
depuis toutes ces années !




La
probabilité d’invitation par un inconnu avec cette première catégorie de
chaussures (sur ce critère) varie entre 0 et 5% selon les endroits.




Deuxième
catégorie : vous voyez la différence avec la première ? Oui je
suppose. Elles sont tout de même un peu plus jolies que les premières,
non ? Un peu plus féminines aussi. Alors, quitte à faire une bonne action
et à inviter quelqu’un qui ne sait pas très bien danser, la faire profiter de son
immense expérience, et éventuellement aller boire un verre ensemble après, le
danseur de tango aimera autant choisir une personne charmante, élégante et qui
a bon goût…. Et on le comprend un peu !




La
probabilité d’invitation par un inconnu avec cette deuxième catégorie de
chaussures (sur ce critère) varie entre 5 et 20%.



Maintenant,
comme l’objectif principal du tanguero est tout de même de bien danser, passons
aux chaussures des danseuses :




Cette
fois, nous ne sommes plus dans les chaussures de ville, mais dans des
chaussures de danse. Ça y est, on a affaire à une danseuse. Mais attention, ne
nous emballons pas trop vite ! Comme on le remarque, ce sont des
chaussures assez sobres, plus ou moins élégantes, plus ou moins confortables,
souvent fermées, la plupart du temps noires, et exceptionnellement rouges. Ces
chaussures correspondent en général aux premières paires qu’achète une danseuse
pour le cours et pour commencer à sortir. Elle sont « passe partout »
dans la mesure où elles sont neutres, sobres, dans les couleurs du tango, et
qu’elles s’accordent facilement avec toutes sortes de vêtements. Ces chaussures
peuvent être portées par d’excellentes danseuses, bien sûr, mais la plupart du
temps par des tangueras de niveau intermédiaire correspondant à deux ou trois
ans de danse.




La
probabilité d’invitation par un inconnu avec cette troisième catégorie de
chaussures (sur ce critère) varie entre 20 et 50%.




Enfin
voici les vraies chaussures de tango : un talon aiguille très fin, une
hauteur d’environ 8 cm, quasiment toujours ouvertes, des couleurs chatoyantes
qui doivent absolument être assorties au reste de la tenue. Bien sûr, une
danseuse qui a aux pieds ce genre de chaussures possède généralement une bonne
dizaine de paires différentes, voire beaucoup plus. Sans être un grand médium,
on peut supposer que quelqu’un qui marche sur des talons de 8 cm comme
dans des espadrilles, et possède autant de paires de chaussures différentes ne
peut pas être complètement débutante. Ce type de chaussures attire les danseurs
à tel point qu’ils rivalisent entre eux d’ingéniosité pour être le prochain sur
le carnet de bal de leur propriétaire.



La
probabilité d’invitation par un inconnu avec cette quatrième catégorie de
chaussures (sur ce critère) varie entre 60 et 80%. Pourquoi pas plus ?
Simplement parce que certains danseurs, même s’ils en meurent d’envie, n’oseront
pas, de peur de ne pas être à la hauteur. C’est fier un tanguero !



Dernière
catégorie : Les inclassables !


Vous
voyez ici à titre d’exemple :


- A
gauche, une chaussure compensée en chocolat, pour femme de petite taille
déprimée en manque de magnésium.


- Au
centre un modèle naturel, transparent, entièrement bio, très en vogue pour les
milongas organisées dans les camps de nudistes, l’été en vacances.


- Et
à droite un modèle « conte de fées » en pétales de rose naturels (on
remarque les épines sur le talon aiguille).


Il
n’existe qu’un seul endroit aujourd’hui, où vous pourrez voir de près ces
chaussures, c’est dans vos rêves ! Alors n’hésitez pas à inviter la
danseuse. De toute façon, si ça se passe trop mal, vous vous réveillerez avec quelques gouttes de sueur sur le front, c’est
tout !





Attention,
les chaussures ne sont qu’un des innombrables critères de sélection des
tangueros, mais au-dessus de la chaussure, il y a tellement d’autres éléments vestimentaires
qui peuvent aussi jouer un rôle dans la décision finale….




Alors,
les filles, ne l’oubliez pas !



Et
si malgré tous vos efforts vestimentaires, vos chaussures, vos robes, vos bas,
vos bijoux, votre coiffure, votre sourire, votre bonne humeur, votre
gentillesse, votre humour, vous ne dansez toujours pas, ou très peu, un dernier
conseil… prenez des cours !

Alain776
1-Paso de Base (Ya caminas en la pista...)

Masculin Nombre de messages : 1
Age : 58
Localisation : Fontainebleau
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par Carlos G le Mer 15 Mai - 11:19

Very Happy

superbe contribution, pleine d'humour et si proche de la vérité,

Carlos G
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 101
Age : 7
Localisation : en mouvements paisibles...par ci, par là
Réputation : 15
Date d'inscription : 24/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par cannelina le Mar 4 Fév - 1:00

Carlos G a écrit:Very Happy

superbe contribution, pleine d'humour et si proche de la vérité,

Ouais... Mais un humour d'une couleur qui oscille dangereusement, et emprunt d'un machisme à toute épreuve!
Sommes nous donc à ce point des marchandises que l'on se permette de faire l'article comme un marchand de nos tenues, examiner nos pieds comme un maquignon une mâchoire équine? 

Certes, il parait que c'est en vogue depuis quelques millénaires et que ce n'est pas près de cesser. Néanmoins, un peu de tact et de doigté finement mélangé à l'humour sans doute bien intentionné, et les choses passent tout de suite mieux.

cannelina
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : bordeaux
Réputation : -17
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par Carlos G le Mar 4 Fév - 11:06

puis-je vous dire qu'il en est de même de la gent féminine, et ça ne date pas d'hier:

""Aime la propreté; ne crains pas de hâler ton teint aux exercices du Champ de Mars. Que tes vêtements, bien faits, soient exempts de taches. Ne laisse point d'aspérités sur ta langue, point de tartre sur l'émail de tes dents. Que ton pied ne nage pas dans une chaussure trop large. Que tes cheveux, mal taillés, ne se hérissent pas sur ta tête; mais qu'une main savante coupe et ta chevelure et ta barbe. Que tes ongles soient toujours nets et polis; [1,520] que l'on ne voie aucun poil sortir de tes narines; surtout que ton haleine n'infecte pas l'air autour de toi, et prends garde de blesser l'odorat par cette odeur fétide qu'exhale le mâle de la chèvre. Quant aux autres détails de la toilette, abandonne-les aux jeunes coquettes, ou à ces hommes qui recherchent les honteuses faveurs d'autres hommes.""

Ovide "l'art d'aimer"...ça date de l'an 1 et ça n'a pas pris une ride, tout au moins, les détails qui séduisent les femmes....
Je récuse donc toute accusation de machisme, ce n'est que la simple observation de la condition humaine ( pour ma part se tournant plutôt vers le beau sexe, certes) Smile 

Carlos G
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 101
Age : 7
Localisation : en mouvements paisibles...par ci, par là
Réputation : 15
Date d'inscription : 24/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par cannelina le Mar 4 Fév - 12:16

Il y a une différence sérieuse et appréciable entre conseiller à quelqu'un de se tenir propre et bien mis, et avancer un discours comme celui ci dessus, qui donne véritablement l'impression que "l'homme tout puissant fait son choix parmi un catalogue"...

cannelina
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : bordeaux
Réputation : -17
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par Carlos G le Mar 4 Fév - 12:27

c'est une interprétation qui te concerne, moi je trouve que c'est un sujet qui s'adresse aux femmes et qui est bien ficelé et drôle...
tu le vois comme une marque de machisme, c'est ta compréhension et ta façon de voir, rien à redire à ce sujet.
Transforme le prénom de l'auteur appelle là Aline au lieu d'alain, et relis te texte....

Carlos G
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 101
Age : 7
Localisation : en mouvements paisibles...par ci, par là
Réputation : 15
Date d'inscription : 24/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par cannelina le Mar 4 Fév - 16:21

Oh si, c'est drôle, ça, je ne le nie pas. L'écriture est déliée, la prose piquante...
Mais, écrit par une femme ou par un homme, cela n'en demeure pas moins à mes yeux une diatribe de marchand de bazar dont les femmes sont les articles. 
Et je dirais volontiers la même chose d'un article similaire écrit par une femme parlant des hommes, si la situation était inversée et que c'était à elles de choisir leurs cavaliers dans les esprits populaires.

cannelina
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : bordeaux
Réputation : -17
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par Carlos G le Mer 5 Fév - 11:40

et si c'etait un conseil donné par une femme avertie et expérimentée pour des femmes qui font grise mine car depuis trop longtemps assises. tu le verrais comment?
Ces chaussures de tango sont faites pour faciliter les évolutions d'une danseuse de tango (c'est avant tout un objet technique), ensuite les gouts et les couleurs concernent plutôt la danseuse sa façon de se mettre en valeur ce qui transforme ledit objet en esthétique.

Carlos G
10-CAMINAR (el Maestro!)

Masculin Nombre de messages : 101
Age : 7
Localisation : en mouvements paisibles...par ci, par là
Réputation : 15
Date d'inscription : 24/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par cannelina le Mer 5 Fév - 15:29

Je le verrais de la même façon: comme quelque chose d'extrêmement réducteur, des "codes" arbitraires figés et injustes.
Je suis d'accord avec le fait que les chaussures spécifiques sont nécessaires. Certes. Mais quid de la danseuse qui, même avec 10 ans de pratique derrière elle, préfère toujours une paire classique et noire parce qu'elle apprécie la sobriété? Devra t elle remettre en question ses gouts et se procurer une paire qu'elle jugera criarde dans l'espoir humiliant que cela poussera plus de danseurs à l'inviter? 

Ce que je réprouve, passé le sourire premier, dans cet article, c'est principalement le fait qu'il dit aux femmes: "voyez, vous devez faire ça pour que les hommes vous invitent car ils vous jugeront, non sur ce qu'ils peuvent voir ou ressentir en votre compagnie, mais sur la façon dont vous êtes chaussées et évalueront ainsi votre niveau."

Après, c'est ma spécialité, on peut aussi partir sur un hors sujet en débattant de cette habitude qui consiste, en général, à vouloir impérativement danser avec un ou une cavalier(e) du meilleur niveau possible, au détriment du reste...

cannelina
3-Sacadas (Asi se baila el Tango!)

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : bordeaux
Réputation : -17
Date d'inscription : 20/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une contribution à ce sujet crucial qui je l''espère, vous amusera autant que moi

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum