Le Forum du Tango Argentin à Bordeaux
Bienvenue !

Vous devez être connecté pour accéder à l'ensemble des rubriques.
--> Cliquez sur CONNEXION pour vous connecter.

Si vous n'avez pas encore de compte:
--> Cliquez sur S'ENREGISTRER et suivez les étapes.
--> Validez votre inscription à partir du mail automatique qui vous sera envoyé !

En cas de difficulté: contact@tango-argentin-bordeaux.com

Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Message par MONTAUD Yves le Ven 25 Fév - 17:20

Séjour d'été à Buenos Aires entre le 11 janvier et 08 février 2011:
la danse de salon ou de bal est toujours d'actualité dans les milongas traditionnelles telles que: La Leonnessa Le Club Gricel
Nuevo Chique Canning, etc......
la danse de bal ou de salon , a abrazo plus ouvert, plus généralement dansée par les jeunes et moins jeunes, dans les milongas
plus modernes comme La Viruta, et bien d'autres, de développe.
Mais, on doit dire que les deux types de tango dansés: abrazo cerrado et abrazo abierto, sont réalisés avec une qualité de danse plus appliquée que chez nous, notamment dans le respect du compas, du rythme, bref des principes fondamentaux du tango.
A noter: que l'on peut observer Chicho FRUMBOLI, à la Viruta, vers 3 heures du matin; et qui conformément à ce qu'il annonçait dans sa déclaration sur Internet:pratique maintenant un tango plus petit, à abrazo cerrado, ce qui n'a pas réjouit,
certains de ses thuriferaires, qui présents pour la 1 ière fois à Buenos Aires, n'ont pas daigné s'essayer au tango à abrazo cerrado.
Comme me disait, un milonguero argentin : faire plus de 10 000 kms , pour ne danser que le tango style " abierto" européen
c'est dommage ! d'autant que le tango de salon, dansé dans les milongas traditionnelles, qui peut paraître, simple, sobre, en figures, est au contraire puissant, composé de pasos , bien décomposée, de ocho cortado bien adapté: chaque point de la trajectoire d'un paso est dansé,et maitrisé, contrairement à notre tango, composé de pas, lancés en tourniquets par force
centrifuge.( notez qu'il faut plus de 3 ou 4 ans pour bien danser en abrazo cerrado, alors qu'apprendre des figures peut paraître plus faciles).
Quant à la distinction du tango dansé à la milonga El BESO Riobamba 416: j'ai crû un soir, assister à un défilé de mannequins de minettes
le plus souvent étrangères et qui pratiquaient un tango style européen, où évidemment, elles effectuaient , moultes
circonvolutions mettant en valeur leur grâce et féminité, aux bras de jeunes minets, qui du coup relâchaient leur abrazo.
Heureusement, au Beso, il y a aussi des danseurs adeptes de tango abrazo cerrado et semi cerrado, et qui , pratiquent
un tango , je le concéde, un peu plus distingué , qu'ailleurs, mais qui perd en naturel et authenticité.
Ouf, le tango originel est encore présent mais " l'evolucionado" de certains orchestres comme EL FRONTE et les danseurs
qui l'accompagnent en tango nuevo même mieux pratiqués que chez nous, augure bien mal, de la musicalité classique du tango, musique instrumentale et chanté et dansé.

MONTAUD Yves
7-Ganchos

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 65
Localisation : VILLEGOUGE 33141
Réputation : -3
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Message par Amurado le Sam 12 Mar - 11:45

MONTAUD Yves a écrit:
- Comme me disait, un milonguero argentin : faire plus de 10 000 kms , pour ne danser que le tango style " abierto" européen
- chaque point de la trajectoire d'un paso est dansé,et maitrisé, contrairement à notre tango, composé de pas, lancés en tourniquets par force centrifuge.( notez qu'il faut plus de 3 ou 4 ans pour bien danser en abrazo cerrado, alors qu'apprendre des figures peut paraître plus faciles).
Bonjour

Dans ces 2 premières phrases, je pense que tu fais un peu de généralisation :
- le style "Abierto" n'est pas spécifiquement Européen
- notre tango (Français peut être) n'est pas composé de pas lancés en tourniquets par force centrifuge

Si ce tango "tourniquets" dont tu parles a tendance à se développer (malheureusement) il y a encore beaucoup de danseurs qui pratiquent le Tango dit Milonguero, il suffit pour s'en convaincre, de parcourir les principaux festivals de France et d'y danser avec d'excellentes danseuses de tout âge.

Pour en revenir à Buenos Aires, il y a encore des milongas traditionnelles, principalement au centre, tel que :

- El Arranque, Gricel, Lo di Célia (hyper trad), Niño Bien, Porteño y Bailarin, certains soirs à El Beso, c'est pas mal non plus, et même à la Idéale on y trouve d'excellentes danseuses d'origine étrangères.

Non, non, le tango traditionnel "abrazo cerrado" a encore beaucoup d'adepte, il y a encore pas mal de résistants, c'est vrai que parfois dans certaines milongas Françaises, la musique laisse drôlement à désirer, les "Musicos" de la Chacarita doivent se marrer en entendant ces Tandas nuevas !!

Il faut effectivement plusieures années à certains et certaines, pour comprendre que le tango, ce ne sont pas que des figures que l'on répète à l'infini, mais un équilibre du corps à chaque pas qui libère et permet d'exprimer ce que l'on ressent de la symbiose entre son ou sa partenaire et la musique que l'on écoute et parfois connait par coeur, comme un espace connu dans lequel on se promène.

Amurado
4-Barridas (Sacale viruta al piso!)

Masculin Nombre de messages : 31
Age : 52
Localisation : Bretagne
Réputation : 1
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Message par Gregory Diaz le Sam 12 Mar - 23:41

C'est ça la conclusion d'un sejour à buenos aires? Compter les points entre des adeptes d'un style ou d'un autres... On danse le Tango, POINT.
Je passe sur les nomdreuses informations fausses que tu donnes dans le sujet. Par contre, je me demande d'ou tu sors toute cette histoire sur Chicho... c'est n'importe quoi... il a toujours dansé ET fermé ET ouvert et il est bien loin du cliché que tu souhaites tant mettre en avant sur ce forum quant à l'abrazo ou encore le soit disant style géographique. Que l'on apprecie ou non... merde, c'est chicho quand meme, un peu de prudence avant d'écrire...

_________________
Gregory Diaz El Recodo Tango: www.el-recodo.com
Tango Argentin à Bordeaux: www.tango-argentin-bordeaux.com
avatar
Gregory Diaz
Organisateur

Masculin Nombre de messages : 331
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Réputation : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

http://www.el-recodo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Message par artbraille le Dim 13 Mar - 1:31

Salut à tous de Montpellier .

Apres le blog de Bernadette de " Méphisto Tango " de Paris ( Pablo Veron,) qui ,il y a 8 mois ,m'a sckotché toute une soirée devant mon ordi.,c'est maintenant le votre que je trouve bien chouette.
Bernadette est maintenant une copine Tango.Ma partenaire de Paris ." Cocorico "

Suis un papy danser,toutes danses de salon taxi-boy et prof de danse de salon.depuis 40 ans. et maintenant ,c'est Tango ou rien .

Suis toujours un débutant .3 ans 1/2 .de tango.
Mais d'une façon intensive.20 ,10 ou 15 h par semaine. Ecole et Milonga confondu.
Je n' avais pas le temps d'attendre 4 ans pour commencer à danser correctement et avec toujours le sourire.Comme je le fais pour le rock, voir boléro ,rumba ,fox.

La seule chose qui me cassait les pieds dans le tango,c'est la tronche pas possible des mecs. Chouette je suis passé au travers.

C' est aussi avec un sourire que je constate qu'il y a toujours cette comparaison du Tango ( comme à Buenos aire ) Collé ou ouvert. Ras le bol du ( comme à Buenos Aires .)
Moi c'est collé et ouvert.un peu comme le Métro à Paris;
Ya du monde ,donc petits pas et rotation sur place et bien faire gaffe au petits boléos passé entre deux chaises et bien suivre la rotation du bal.

Moins de monde et musique un peu plus moderne " pour mon grand plaisir" ,je passe à la vitesse au dessus et je vais sur le centre du bal pour emmerder personne si c'est possible.
Question abrazo " colle " j'aime bien ,mais pas évident en France de trouver des nanas capable d'en avoir un bon d'abrazo RÉELLEMENT collé.
Collé ou pas collé ;il y a le problème de l' apprentissage en école.
Pas question pour un prof ,en France de faire ses 1er cours de Tango en expliquant aux élèves que les nanas vont collé leur ninis sur la poitrine du mec !!!! Hi Hi Hi
Donc l' apprentissage ce fait en Ouvert.
Aux nanas qui deviennent milongueras, de ce coller dans les Milongas ensuite.
Pas évident de faire les rotations en collé. Rire ;Il faut debloquer les hanches et mètre de l'huile. Donc ,il faut bosser et dissocier le haut et la bas.
Quand tu te retrouve avec une "vrais" nana tanguera d'argentine qui te colle ;Tu ne peu plus t'en sortir. voir te sauver rire ,elle te garde .Rien ne coulisse impossible de faire la moindre petite figure.Il faut attendre la fin de la danse pour respirer. Le top, c'est une vraie milonguera qui te colle bien et qui se décolle pour te laisser évoluer ,pas facile à trouver .
Enfin Je reviens de Madrid pour le boulot et me suis régalé avec 7 Milongas en 5 jours.Mon hôtel est à 300 m de la 1ére milonga.Chouuuetttte.
Je ne parle pas l'Espagnol ;Pas grave,trouvé plusieurs nanas qui parle Français.
En tango ,c'est le corps qui parle .Pas besoin de parler Français.

Le Top du Top ,j' ai discuté avec Mariano Otero .Maestro ! qui monte ,qui monte.
Il est génial ce danseur;
Au fait je recherche une chambre petit prix pour un séjour de trois mois à Buenos Aires.
Excusez mes fooootes ,suis nul
Excuse Yves je ne connais pas trops les termes techniques du tango .
J' ai toujours été nul à l'école..Pas évident déja d'apprendre à bien danser;Alors le vocabulaire !!!
Abrazo et bisous aux dames . Patrick Dupré " Face de bouc."
avatar
artbraille
2-Ochos (Con un abrazo y un Tango Brujo...)

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 71
Localisation : Montpellier
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Message par moidelabas le Dim 8 Mai - 20:54

c est vrai que finalement buenos aires n a rien a donner comme lecon absolue comme la bible et le coran... c est bien sur intéressant de savoir comment on y danse et comment les gens s y comporte mais comme dans bien d autres pays....c est l intérêt de voyager et de voir autre chose, un autre point de vue...
les québecois pour savoir si leur français est correct ne vont pas venir prendre des lecons en france... chacun sa culture et chacun s exprime dans sa culture il n y a pas a prendre des leçons ...sauf au début....
mais je pense que la danse du tango a maintenant une histoire assez longue en France pour pouvoir dire qu il est aussi intéressant pour un français de voir les milongas de BS que pour un argentin de voir celles de paris... encore faut il que ce soit un argentin pas trop orgueilleux et ouvert sur d autres possibles culturels...en gros je pense qu un jour j irai a BS mais pas pour voir un modele de danse ou de milonga sinon pour voir comment la culture et l histoire argentine influence la danse et la milonga par rapport a la culture francaise ou espagnole ou colombienne que je connais deja... c est ca qui est interessant pour moi...

moidelabas
2-Ochos (Con un abrazo y un Tango Brujo...)

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 50
Localisation : tres loin mais si proche
Réputation : 2
Date d'inscription : 30/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Impressions, réflexions de mon séjour à Bs Aires dans les milongas: tradit. et plus modernes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum